+Archidiocèse  
Paroisses
 
Chargement...
  
Histoire de l’eglise épiscopale

La partie ancienne de l’actuelle Cathédrale de Luxembourg doit ses origines à l’ancien collège des Jésuites, avec lequel elle forme jusqu’à nos jours une entité architecturale. Les Jésuites s’installèrent définitivement à Luxembourg en 1594 et y ouvrirent un collège en 1603.

L’année 1621 voit la fin des travaux de l’église du collège. Sous le règne de l’impératrice Marie-Thérèse au cours de l’époque des Pays-Bas autrichiens, desquels faisait partie le Duché de Luxembourg, l’église est érigée en 1778 en église paroissiale portant le titre « S. Nicolas et Ste. Thérèse ». Elle reçoit la dénomination « Eglise Notre-Dame » le 31 mars 1844 sous le vicaire apostolique Jean-Théodore Laurent. Le 17 juin 1870, le vicariat apostolique est érigé par le pape Pie IX en évêché, et par la même occasion l’église paroissiale devient église cathédrale.

L’agrandissement de la cathédrale fut entrepris dans les années 1935/38. La dernière restauration de l’intérieur date de 1977/78. De magnifiques vitraux de l’artiste français Louis Barillet illuminent le choeur. Les plans de la partie ancienne furent élaborés par le frère jésuite Jean du Blocq de Tournai, ceux de l’agrandissement par l’architecte luxembourgeois Hubert Schumacher et influencés par le chanoine Léon Lommel.

Depuis 1794, l’actuelle cathédrale abrite dans ses murs la statue de la Consolatrice des Affligés, Patronne de la Ville de Luxembourg et du Grand-Duché, dont la vénération est attestée pour la première fois en 1624. Jusqu’en 1794, la veille de l’entrée des troupes révolutionnaires françaises à Luxembourg, la statue se trouvait dans une chapelle particulière devant les fortifications de la ville.

La statue de la Consolatrice des Affligés, placée au fond du choeur, se présente aux pèlerins comme une statue habillée, conformément à une tradition pratiquée dans la chrétienté occidentale depuis la fin du Moyen Âge.
Par son histoire riche en traditions que reflète l’architecture, la Cathédrale Notre Dame de Luxembourg est profondément ancrée dans la vie de la ville et du pays. En tant qu’église de pèlerinage et demeure de l’image de la Consolatrice des Affligés qui, depuis plus de 300 ans, est la patronne du Luxembourg, elle évoque de beaucoup de points de vue l’histoire du peuple luxembourgeois. Cette histoire s’est souvent déroulée dans l’église Notre-Dame devant l’image de la Consolatrice. Dans le sens d’une profession religieuse et nationale la conception architecturale et l’ordonnance artistique expriment visiblement cette histoire et font de la cathédrale un lieu sanctifié par la tradition.

L’Octave, pèlerinage annuel à Notre-Dame du Luxembourg, Consolatrice des Affligés est célébré chaque année du 3e au 5e dimanche après Pâques.

 
© certains droits réservés Contact
 
http://www.cathol.lu//990/paroisses/porverband-notre-dame-limpertsberg/cathedrale/la-cathedrale-die-kathedrale/histoire-de-l-eglise-episcopale

© certains droits réservés