Liens . Links
 

Les trois paroles de Marie

Marie a été remplie d’Esprit Saint dès sa conception. Ses sentiments, ses désirs, ses pensées étaient imprégnés d’amour divin, car c’était l’Amour de Dieu qui la façonnait jour après jour.


Me voici
Le jour de l’annonciation, Marie répond à l’ange : « Me voici ». Elle se livre entièrement à l’Esprit Saint, qui va opérer en elle l’incarnation du Fils de Dieu. Elle se donne à Dieu tout entière : elle met entre ses mains son moi humain et féminin, sa liberté, sa capacité d’aimer, sa volonté.
Dieu nous demande à nous aussi de nous livrer à lui pour que l’Esprit Saint puisse faire de nous des hommes et des femmes nouveaux, à l’image de Jésus. Pour ce faire il nous faut nous abandonner à lui avec tout notre être humain : notre cœur, notre intelligence notre volonté, nos peurs, nos désirs, nos faiblesses. Alors il pourra changer petit à petit notre façon de penser, de sentir, d’agir. Nous commencerons à avoir les mêmes sentiments de Jésus : des sentiments de confiance filiale, de miséricorde, d’humilité, de bonté, de joie.
L’Esprit Saint suscite en nous le désir de prier et du cœur à cœur avec Dieu. Il nous ouvre à sa Parole : nous sentons que cette parole est vraie, qu’elle nous rend libres et éveille en nous la nostalgie de l’Amour qui nous a créés, le désir d’un bonheur infini.
Comme Marie reçoit Jésus en son sein, grâce à l’action de l’Esprit Saint, de même nous recevons Jésus dans l’Eucharistie. C’est l’Esprit qui transforme le pain et le vin en le corps et le sang du Christ et c’est lui qui nous aide à croire que Jésus vivant est là, même si nous ne le voyons pas. Marie la première a cru à ce miracle, même si elle ne voyait pas l’embryon qui se formait en elle.

Fiat
Dieu nous propose également de vivre comme Jésus, dans l’amour de Dieu et du prochain. Nous savons combien il est difficile de pardonner, de supporter les défauts de ceux qui nous entourent, de vivre nos engagements dans la fidélité et l’oubli de soi, d’accepter la souffrance et la mort. Mais rien n’est impossible à Dieu : l’Esprit Saint va nous aider à discerner dans les évènements la volonté de Dieu et à nous y abandonner avec confiance, comme l’a fait Marie.

Magnificat
« Mon âme exalte le Seigneur » : Marie se sent aimée gratuitement, infiniment, tendrement par son Seigneur. Elle proclame avec joie que Dieu est grand, qu’il est bon, qu’il est miséricordieux. Le même Esprit qui a fait chanter de joie Marie, nous convainc que nous sommes aimés d’un amour gratuit et démesuré et il nous invite à louer et à remercier Dieu. Se savoir aimé de Dieu, écouter sa voix, chercher à accomplir en toute chose sa volonté, voici ce qui nous rend libres : nous n’avons plus besoin de mettre des masques pour paraître meilleurs, pour être à la hauteur des attentes des autres. Dieu nous aime tels que nous sommes. Il veut nous rendre notre beauté originaire d’enfants de Dieu, comme un chef-d’œuvre que l’on restaure et qui petit à petit retrouve tout son éclat. Marie, l’Immaculée, nous montre combien les enfants de Dieu sont beaux ! L’Esprit Saint est ce restaurateur, mais il a besoin de nous. Comment collaborer ? C’est simple : vivre les trois paroles de Marie.

 
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement