Mouvements
 
fr de

BENIN - 14 condamnés à mort

Appel du mois - Novembre 2017

En juillet 2012, le Bénin a adhéré au traité des Nations unies portant abolition de la peine de mort. Une adhésion entérinée en 2016 par la Cour Constitutionnelle béninoise par un arrêt qui abolit dans les faits la peine capitale pour tous les crimes dans le pays.

Et pourtant, 14 condamnés à morts sont toujours dans les couloirs de la mort au Bénin.

Ces 14 condamnés à mort sont emprisonnés depuis 18 à 20 ans. Le gouvernement béninois dit qu’ils ne seront pas exécutés. Mais malgré l’arrêt de la Cour constitutionnelle, il n’a pas commué leur peine de mort. « Les autorités ne peuvent pas continuer de maintenir ces hommes dans le quartier des condamnés à mort alors que la Cour a aboli la peine capitale ; des mesures doivent être prises de toute urgence pour mettre fin à l’incertitude dans laquelle se trouvent ces hommes, au moyen de la commutation de leur peine de mort » déclarait Amnesty en juillet dernier. Elle demandait aussi de veiller à ce que le droit interne soit réformé en vue d’abolir dans les textes de loi concernés toutes les dispositions relatives à la peine capitale. Nous nous joignons à cette demande.
Les conditions de détention de ces prisonniers dans le quartier des condamnés à mort sont déplorables.

Ces détenus sont tous confinés dans une cellule unique. Il ne leur est permis de sortir de leur cellule, dans un espace réduit, que cinq fois par semaine, à l’écart des autres détenus. Si l’un d’eux est puni pour mauvaise conduite, ce sont tous les condamnés à mort qui sont enfermés dans leur cellule pendant plusieurs jours, ce qui constitue une sanction collective. Ne bénéficiant ni d’une alimentation suffisante ni de soins médicaux digne de ce nom, ils dépendent de l’aide que peuvent leur fournir leurs proches.

Lettre - Novembre 2017 - Bénin
Lettre prête à l’envoi après ajout de vos nom, adresse et signature.

La lettre est adressée à Monsieur Joseph DJOGBENOU , Ministre de la Justice, de la Législation et des droits de l’Homme

N’oubliez pas :
nom et prénom, votre adresse, la date, votre signature

Timbrez à 1,30 €

Si vous le pouvez, merci d’envoyer une copie de votre lettre à l’Ambassadeur du Benin :
S.E Zacharia Richard Akplogan
Ambassade de la République du Benin
Avenue de l’Observatoire
B-1180 Bruxelles-Uccle
(Timbre à 0,95 €)

Écrivez avant le 30 novembre 2017

Sources  :
- Amnesty International
- FIACAT
- ACAT France

 
© Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg
verschidde Rechter reservéiert . certains droits réservés
4 rue Genistre, L-1623 Lëtzebuerg
Postkëscht 419, L-2014 Lëtzebuerg
+352 46 20 23
archeveche cathol.lu