Mouvements
 

Pauvreté et justice : un duo mortel

10/10/2017 - 15ème Journée mondiale contre la peine de mort

Le 10 octobre 2017, la Coalition mondiale contre la peine de mort souhaite attirer l’attention sur les raisons pour lesquelles les personnes vivant dans la pauvreté sont plus susceptibles d’être passibles de la peine de mort.

La peine de mort est une pratique discriminatoire, souvent utilisée contre les personnes les plus vulnérables et doit être abolie
L’utilisation de la peine de mort est inextricablement liée à la pauvreté. Les inégalités sociales et économiques nuisent à l’accès à la justice des personnes condamnées à mort, et ce pour plusieurs raisons : l’accusé dans une telle situation d’inégalité manque souvent de ressources (sociales, économiques, culturelles mais aussi de pouvoir) pour se défendre et sera le plus souvent marginalisé en raison de son statut social.

Pour en savoir plus sur cette thématique, consultez le site de la Coalition mondiale contre la peine de mort : témoignages, faites et chiffres, dossiers détaillés.

La peine de mort en pratique

104 pays ont aboli la peine de mort pour tous les crimes ;
7 pays ont aboli la peine de mort pour les crimes ordinaires ;
30 pays sont abolitionnistes en pratique ;
57 pays sont rétentionnistes ;

23 pays ont procédé à des exécutions en 2016 ;
• Les 5 pays qui ont le plus exécuté au monde en 2016 sont : la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Irak et le Pakistan.

 
© Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg
verschidde Rechter reservéiert . certains droits réservés
4 rue Genistre, L-1623 Lëtzebuerg
Postkëscht 419, L-2014 Lëtzebuerg
+352 46 20 23
archeveche cathol.lu