Module à option (OP2) – 133-DM

Bible et littérature

2h, 3 ECTS, Diana Mistreanu

Objectif

Ce cours a un triple objectif :

  • 1) Familiariser les participants avec la dimension littéraire de la Bible, notamment avec ses personnages principaux et leurs réactualisations dans la littérature universelle à travers les siècles.
  • 2) Familiariser les participants avec des notions de base de la narratologique classique, telles que le récit, l’histoire, la narration et le personnage, ainsi qu’avec quelques notions de narratologie postclassique.
  • 3) Apprendre aux participants à faire une analyse comparative de deux textes littéraires.

Une attention particulière sera consacrée aux chefs-d’œuvre littéraires inspirés par la littérature biblique, notamment les romans de Dostoïevski, de Nikos Kazantzakis, de José Saramago et d’Amos Oz.

Contenu

La Bible – une collection de livres écrits sur un laps de temps d’environ un millénaire et demi – est l’un des textes les plus célèbres, mais aussi les plus controversés et problématiques, de l’histoire de l’humanité. Au carrefour de la littérature, de la foi, de l’histoire, de la religion et du mythe, la Bible a inspiré des actes de charité, a légitimé des abus, et a participé de la fondation ou de la consolidation d’institutions aussi puissantes que l’Église catholique. Ses récits ont façonné le monde, le transformant en ce qu’il est aujourd’hui. La Bible a également nourri l’imaginaire littéraire du Moyen Âge occidental, ses personnages et ses histoires ayant été constamment réactualisés depuis, soit dans une perspective didactique, pour recevoir des éloges et servir de modèle aux humains, soit au contraire pour être interrogés, contestés, déconstruits et réinterprétés sous de nouveaux jours.

Notre cours de littérature comparée sur la Bible en tant que texte littéraire et sur la littérature inspirée par la Bible sera centré sur la notion de personnage, à travers une approche qui articulera la narratologie classique avec les contributions de la narratologie postclassique – et en particulier de la narratologie non-naturelle. Nous explorerons ainsi les représentations des personnages bibliques les plus célèbres – tels qu’Ève, le diable, Jésus ou Judas – dans la littérature universelle.

Comparer le Jésus des évangiles canoniques avec celui de Dostoïevski (Les Frères Karamazov), de Nikos Kazantzakis (La Dernière tentation du Christ) ou de José Saramago (L’Évangile selon Jésus-Christ), le diable de la Bible avec le diable de Dante (La Divine Comédie) ou d’Alain-René Lesage (Le Diable boiteux), l’Ève de la Genèse avec celle de John Milton (Le Paradis perdu), de Mark Twain (Eve’s Diary) ou d’Ursula K. Le Guin (She Unnames Them) ou le Judas néotestamentaire avec le personnage éponyme d’Amos Oz (Judas) nous permettra de mettre en évidence la fertilité de la Bible pour l’imagination littéraire, ainsi que d’analyser son rôle dans les récits de contestation, de revendication, ou de critique sociale ou politique.

Bibliographie sommaire

  • Jan ALBER, Rüdiger HEINZE (éds.), Unnatural narratives – Unnatural narratology, Berlin, De Gruyter, 2011.
  • Gérard GENETTE, Palimpsestes. La littérature au second degré, Paris, Seuil, 1982.
  • David JASPER, Stephan PRICKETT (éds.), The Bible and Literature. A Reader, Oxford, Blackwell Publishers, 1999.
  • Sylvie PARIZET (éd.), La Bible dans les littératures du monde, Paris, Cerf, 2016.

Horaire des cours

Mercredi – 03.02., 10.02., 24.02., 03.03., 10.03., 17.03. : 14h30-16h20
Mercredi – 24.03., 14.04., 21.04., 28.04., 05.05., 12.05. : 14h30-16h20

Module à option (OP2) – 133-DM
 
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement