Services
 
fr de

Jésus le Fils fait Homme

Jésus le Fils fait Homme

1. Accueil : (10’)

Chant proposé : « Peuple fidèle »

2. Partage autour de la Parole de Dieu (45’)

  • Faire la lecture et partager autour des textes choisis

Habitués à la profession de foi en Jésus comme étant le Fils de Dieu ‘de la même substance que le Père’, selon l’expression du Concile de Nicée (325), beaucoup de chrétiens sont étonnés de parcourir les évangiles synoptiques et voir que Jésus ne se présente presque jamais comme le « Fils de Dieu » – titre souvent présent dans la bouche des démons et des ennemis de Jésus (voir Mt 4,3. 6 ; 27,40 ; Mc 3,11 ; 5,7) – mais, tout simplement, comme le « Fils de l’homme » (voir Mc 2,10s. 27s ; 8,31. 38 ; 9,31 ; 10,33. 45) [1]. Ce fait n’est pas aléatoire, mais traduirait la conscience que Jésus avait de lui-même et de sa mission, et que la communauté a voulu garder et transmettre. Tel comme nous l’avons déjà vu, Jésus ne passe pas son temps à enseigner une doctrine sur Dieu, mais à guérir les cœurs et les corps accablés des pauvres et des marginaux. Son seul commandement est celui de l’amour du prochain et son seul « dogme » celui qui rappelle que son Père est un Dieu de miséricorde.

Pour sa part, si dans les synoptiques Jésus est perçu principalement comme le « Fils de l’Homme », le Prophète, le Sauveur, le Messie, dans le quatrième évangile, il est le Révélateur du Père [2]. Celui qui est descendu du ciel, pour nous conduire au Père (lire Jn 14,1-7 ; 16,28). En effet, c’est bien l’évangile de Jean qui va développer une christologie « d’en Haut », c’est-à-dire, qui présente Jésus comme préexistant à sa vie terrestre et venant du sein de Dieu. Le bel hymne qu’ouvre l’évangile donne le ton pour comprendre toute l’œuvre johannique : Jésus est le Logos/Verbe/Parole/Projet qui au commencement est devant Dieu et par qui tout a été fait ; il est la vie et la lumière des hommes, fait homme pour nous montrer comment le Père aime le monde ; en lui s’est dévoilé la gloire de Dieu et nous avons reçu « grâce sur grâce » (lire Jn 1,1-18 ; 1Jn 1,2 ; 1Jn 4,8). Averti depuis le début, le lecteur de l’évangile verra se dévoiler devant lui la gloire de Jésus, laquelle n’est autre que donner sa vie pour nous (Lire Jn 13,1 ; 15,11) et que ses ennemies n’ont pas réussi à reconnaitre (lire Jn 1,5. 10 ; 3,19).

Cette gloire, le Fils la possédait à coté du Père avant la création du monde (lire Jn 1,1-3 ; 17,4-5) et par son incarnation nous avons pu la contempler (lire Jn 1,14). Dans l’épisode de Lazare, par l’action du Fils qui fait sortir/passer de la mort à la vie, c’est la gloire du Père qui se manifeste (lire Jn11,4. 40). La glorification pleine de Jésus se produit quand, sur la croix, il rend témoignage de l’amour de son Père pour les hommes (lire Jn 12,28 ; 13,31s ; 15,13), après quoi, il retourne auprès de son Père (12,23s). Pour Jean, cette communion divine s’ouvre vers l’extérieur comme le désir d’un Dieu qui aime l’Homme et qui veut qu’il participe de sa vie (lire Jn 17,21-26). Ainsi, la gloire que le Fils reçoit de son Père, le Fils la transmet aux siens pour qu’ils rentrent aussi dans l’unité de l’amour divin (lire Jn 17,22). Les disciples pourront contempler la gloire de Jésus parce qu’ils seront à ses côtés (17,24) et, comme le Fils, ils vont glorifier le Père en livrant leurs vies par amour (21,19) .

  • Quel aspects étudié me frappe ou m’étonne spécialement ? Pourquoi ?
  • Comment ce partage interpelle-t-il notre communauté chrétienne ?

3. Prière finale (5’)

  • Reprendre le chant initial
  • Inviter à prier avec des intentions libres
  • Notre Père

[1Il est significatif que des 90 fois que l’expression « fils de l’homme » est présente dans le NT (73 dans les synoptiques, 13 chez Jean, 2 dans l’apocalypse -1,13 ; 14,14-, une dans Ac 7,56 et une dans He 2,6), 84 fois soit dans la bouche de Jésus lui-même.

[2Pour Matthieu et Luc, Jésus est aussi le révélateur et le glorificateur du Père (Mt 11,25-27 ; Lc 10,21-23) et, pour Jean Jésus est aussi Fils de l’Homme (1,50), Messie (4,25s ; 11,27 ; 20,31), Prophète (4,19 ; 7,40 ; 9,17) et Sauveur (4,42).

 
Service Kommunikatioun a Press
Äerzbistum Lëtzebuerg

© Verschidde Rechter reservéiert
Dateschutz
5 avenue Marie-Thérèse
Gebei H, 1. Stack
L-2132 Lëtzebuerg
+352 44 74 34 01
com cathol.lu