de fr

L’histoire

Seigneur, ton évangile est Bonne Nouvelle ;
celui qui l’annonce – qu’il apporte la joie,
celui qui l’entend – qu’il devienne heureux.
Laisse être l’Eglise, encore aujourd’hui,
la messagère de la joie ;
qu’elle réussisse à tourner le coeur de l’homme
vers toi et à l’ouvrir à son prochain.
Ainsi la paix s’installera dans un monde inquiet.

Alfred Schilling

Ce qui manquait à l’oeuvre de notre Fondatrice c’étaient les missions.

Saint-François l’exprimait ainsi : „Dieu, dans sa grande miséricorde, nous a appelés non seulement à travailler à notre propre salut, mais à sauver également un grand nombre d’hommes par notre exemple et notre service, plutôt que par nos paroles“ (3Gef 36)

En 1891, accompagnées par l’abbé P. Grüner sept Soeurs se rendirent à Bergen en Norvège pour y fonder et diriger des écoles et des hôpitaux.
En 1901 elles rentrèrent à Luxembourg.
La „Propaganda Fide“ de Rome conseilla à l’évêque Fallize de fonder une nouvelle Congrégation ne dépendant plus du Luxembourg en Norvège.Trois Soeurs Franciscaines furent admises dans la nouvelle Congrégation.

En 1926 six Soeurs se rendirent en Chine. D’autres missionnaires les suivirent.
De 1951 à 1952 toutes les Européennes furent expulsées de Chine. Au cours des années sept
sites missionnaires avaient été créés. Chaque établissement était constitué d’un orphelinat, d’une école de couture, d’un catéchuménat, d’une polyclinique, d’un service de soins à domicile.
Les Soeurs travaillaient également dans les unités des maladies infectieuses et de la psychiatrie dans le grand hôpital Ming-Hong de Shanghai.

1953 Abreise von 5 ausgewiesenen China-Missionarinnen nach Robertson, Australien.

1953 : Après leur expulsion de Chine cinq Soeurs se sont rendues à Robertson en Australie.

1956 : Quatre Soeurs les suivirent pour la fondation de la filiale Wollongong (maison de retraite).

1960 : Suppression de la filiale à Robertson

1969 : Suppression de la filiale à Wollongong

En 1960 les Soeurs de la Congrégation s’engagèrent comme missionnaires à Taiwan.
Les Soeurs s’établirent à Yangmei dans le nord-ouest de l’île. Elles découvrirent rapidement les besoins de cette population pauvre et ouvrirent une polyclinique. Il s’agissait d’un petit hôpital comprenant une maternité, un jardin d’enfants ainsi qu’un foyer pour étudiantes et jeunes ouvrières. Elles étaient également actives dans les domaines de la pastorale et du catéchisme.

En 1990 cette mission fut dissoute. Elle fut reprise par des Clarisses des Philippines afin de promouvoir les ordres contemplatifs.

 
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement