fr de lb en

Le projet en détail

Le projet « Reech eng Hand – Tends la main » est un projet diocésain qui repose sur l’engagement des paroisses, des associations et des communautés religieuses. Il s’organise au niveau local avec les réfugiés reconnus et les demandeurs de protection internationale qui habitent dans ces paroisses.

Un groupe de travail diocésain coordonne le projet, organise une formation pour les bénévoles engagés au niveau local et assure l’échange de bonnes pratiques à travers ce site web.

En bref

Après la dernière grande vague d’immigration due au conflit en ex-Yougoslavie dans les années 1990, l’exode de milliers de personnes du Proche et du Moyen Orient pose de sérieux défis en matière d’accueil et d’intégration de ces personnes déplacées, surtout dans les pays voisins des zones de conflit et maintenant dans les États de l’Union européenne.

La hausse des demandes de protection internationale est continue et s’accélère depuis le début du conflit.

Vu ce contexte douloureux et de grande actualité, l’Église catholique à Luxembourg a voulu par le projet « Reech eng Hand » montrer sa solidarité avec toutes les personnes déplacées au péril de leurs vies.

Historique du projet

Des personnes privées, des communautés pastorales, des communautés religieuses s’engagent déjà depuis longue date pour accueillir et accompagner des réfugiés et des migrants de toutes origines.
Depuis des mois, l’attention se porte sur la situation de plus en plus critique des chrétiens et d’autres minorités persécutées en Orient, et la catastrophe humanitaire qui en découle.

L’Archevêque de Luxembourg Jean-Claude Hollerich a abordé ce thème à de multiples occasions et en particulier lors de l’Ouverture de l’Octave fin avril 2015, avec au pied de l’autel le symbole du bateau accompagné du texte suivant

Voici la barque des nombreux réfugiés désespérés qui quittent leur pays, la guerre, la famine, la terreur, traversant la Méditerranée vers un endroit où ils pourraient vivre. Pour grand nombre d’entre eux c’est le dernier voyage vers la mort par noyade.
Dans nos prières nous pensons à ces malheureux, leurs familles et leurs communautés.
Si, au-delà des belles pensées, chacun de nous investit ses compétences, ses relations et ses moyens pour aider à créer des conditions plus justes et plus dignes, cette barque deviendra le symbole des hommes de bonne volonté, qui sont en route avec Jésus par vents et marées.
(d’après l’homélie du Père Archevêque du 25/04/2015)

Lors de la conférence de presse du 18 juin 2015 présentant le Rapport d’activités 2014 de l’Archidiocèse, le Vicaire général Leo Wagener a annoncé le lancement du projet « Reech eng Hand » à l’automne.
Le 22 juin 2015, l’Archevêque accueillait à la Maison épiscopale deux personnes de nationalité érythréenne en procédure de demande de protection internationale, un premier signe concret d’accueil.
Les 19 et 20 septembre a été lu lors des célébrations du week-end un Appel de l’Archevêque aux communautés pastorales et communautés religieuses pour s’engager dans le projet « Reech eng Hand – Mir engagéieren äis mat de Flüchtlingen » (« Tends la main – Nous nous engageons avec les réfugiés »).
Le 30 septembre 2015 a eu lieu la conférence de presse lançant officiellement le projet.

Les différentes dimensions de « Reech eng Hand »

  • La sensibilisation des communautés pastorales et communautés religieuses,
    au moyen d’un dépliant, d’affiches, d’un autocollant et de réunions d’information organisées dans les régions pastorales en automne 2015.
  • La formation des bénévoles engagés dans les paroisses et les communautés religieuses
  • L’accueil et l’accompagnement des réfugiés.
    afin de mettre en place des activités d’accompagnement et d’intégration pour les réfugiés qui habitent dans notre voisinage.
  • La recherche de logement : trouver des logements pour demandeurs de protection internationale et pour les réfugiés reconnus en mettant à disposition des maisons, des terrains, des appartements dans nos paroisses.
  • La recherche de travail.
  • L’expression politique et le plaidoyer : pour inciter les responsables politiques à mettre en place des politiques nationales et européennes humaines et solidaires en matière de migration et d’asile.

Le projet « Reech eng Hand » est un projet ouvert et solidaire avec les autres initiatives d’aide pour les réfugiés au Luxembourg.

Informations et contacts

Pour tout renseignement, veuillez utiliser le numéro de contact et l’adresse mail du projet.

PDF 133 ko, 25 janvier 2016
 
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement