fr de

Les demandeurs d’asile ne sont pas une menace pour l’Europe – l’Europe doit relever ce défi politique et humain

Prise de position de Caritas Luxembourg

Des réfugiés sur un bateau (Photo : Source Pfarrbriefservice, © gemeinfrei)

Le drame des réfugiés a dévoilé un aspect de l’Europe que beaucoup croyaient révolu.

Personne n’est plus censé ignorer ces morts tragiques incessantes aux portes de l’Europe et sur le continent de personnes désespérées venues chercher espoir et refuge.

Des propos xénophobes et racistes et des actes de violences abjectes se sont multipliés.

Depuis juin, moment où les 28 États membres de l’Union européenne ont déclaré leur intention d’accueillir 40.000 des réfugiés qui ont atterri dans les pays les plus exposés aux frontières de l’Europe, seul un accord pour à peu près 32.000 a pu être trouvé. Certains pays adoptent des attitudes honteuses en commençant par refuser d’accueillir des réfugiés, en érigeant des murs et des barbelés.

Mais ce drame a aussi déclenché un sursaut de révolte contre ces attitudes indignes. Les initiatives de solidarité se multiplient et un courant contre le chacun pour-soi se fait sentir. Ici au Luxembourg, les offres de dons, que ce soit en temps de bénévolat, en argent ou en nature en faveur des réfugiés augmentent. Des prises de position courageuses viennent contrecarrer les propos xénophobes sur les médias sociaux.

Humainement et politiquement, ne pas relever le défi des drames actuels serait désastreux. L’Europe ne sait pas prévenir toutes les guerres ni reconstruire chaque État défaillant. Mais l’Europe doit faire plus pour les pays en situation de détresse si elle veut diminuer le nombre des personnes qui viennent chercher espoir et refuge en Europe, bravant les mers et les barbelés.

C’est pourquoi Caritas Luxembourg plaide pour :

  • des politiques cohérentes de développement
  • le soutien dans le développement local des pays d’origine
  • des voies légales pour pouvoir entrer en Europe
  • l’introduction de visas humanitaires accessibles et abordables via les ambassades dans les pays d’origine et les pays de transit
  • la facilitation du regroupement familial pour réfugiés et migrants afin de pouvoir rejoindre leurs familles en Europe
  • la mise sur pied d’un système de remplacements entre ambassades des différents pays membres de l’Union Européenne pour faciliter par ce biais dans les pays tiers l’accès vers l’Europe
  • le développement de programmes de réinstallation

www.caritas.lu

 
Service Kommunikatioun a Press . Service Communication et Presse
Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg

© Verschidde Rechter reservéiert . Certains droits réservés
Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement