Services
 

Règlement des examens

15 septembre 2017

Les différents types de cours et leur modalité d’évaluation

Le cours magistral (CM)

Le cours magistral est une forme d’enseignement où l’enseignant présente le contenu du cours sous forme orale. Les étudiants peuvent intervenir pour poser des questions. L’évaluation se fait par un examen final. L’enseignant est l’examinateur ; il détermine s’il s’agit d’un examen écrit ou oral. Les examens oraux sont passés devant deux examinateurs.

Le cours interactif (CI)

Le cours interactif est une forme d’enseignement qui intègre dans l’évaluation la participation des étudiants, qu’il s’agisse de discussions avec l’enseignant ou en groupes ou encore des questions que les étudiants doivent poser à l’enseignant. Il s’agit d’une forme d’enseignement à évaluation continue.

NB : Il va de soi que les étudiants peuvent intervenir dans un CM. La différence entre CM et CI est la forme de l’évaluation : dans le CI, la participation des étudiants est évaluée tandis que dans le CM elle n’intervient pas dans l’évaluation. L’enseignant doit fixer dès le début du cours la part que prend l’évaluation de la participation dans l’évaluation du cours.

Les travaux dirigés (TD)

Les travaux dirigés sont une forme d’enseignement qui requiert de la part de l’étudiant de s’approprier le contenu du cours par des exercices spécifiques. Il s’agit d’une forme d’enseignement à évaluation continue.

Le séminaire d’initiation (SI)

Le séminaire d’initiation initie les étudiants au travail scientifique en théologie ou dans une des grandes branches de la théologie. Il s’agit d’une forme d’enseignement à évaluation continue.

Le séminaire (SE)

Le séminaire est une forme d’enseignement qui familiarise les étudiants avec un discours disciplinaire et sa structure d’argumentation. Il s’agit d’une forme d’enseignement à évaluation continue. Elle comporte nécessairement la participation active aux séances du séminaire, des interventions orales et un travail écrit.

L’excursion (EX)

L’excursion est une forme d’enseignement qui consiste dans la visite de lieux pour s’approprier des matières qu’il porte en lui-même ainsi que dans les cours qui la préparent et la suivent. Il s’agit d’une forme d’enseignement à évaluation continue. L’évaluation peut comporter outre la participation active des productions écrites ou orales en vue de préparer l’excursion, d’intervenir lors de l’excursion ainsi que des réflexions ou rapports suivant l’excursion.

Le stage (ST)

Un stage constitue une période de formation à caractère professionnalisant accompagnant la formation académique. Il s’agit d’une forme d’enseignement à évaluation continue. L’évaluation tient compte de l’engagement du stagiaire, de ses savoir-faire et d’un rapport final.

Règlement des examens du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire (version provisoire)

1. Les examens

a) Les examens servent à évaluer les étudiants en ce qui concerne les objectifs des cours qu’ils ont suivis pendant un semestre, à savoir les connaissances et savoir-faire.
b) La forme des examens dépend du type de cours.
c) Le catalogue des cours renseigne sur le type de cours et des examens qui sont liés à un cours.
d) La présence régulière aux cours constitue une condition d’admission à l’examen.

2. Les cours magistraux (CM)

a) Les cours magistraux comportent toujours un examen final sous forme orale ou écrite.
b) L’enseignant détermine si l’examen est écrit ou oral. Les examens oraux sont à passer devant deux enseignants du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire. Ils sont publics.
c) Les étudiants sont autorisés à passer un examen qu’ils ont réussi une deuxième fois pendant les six mois qui suivent le jour où ils ont passé l’examen la première fois. Ils doivent en faire une demande auprès du professeur et du responsable de la formation philosophique et théologique. Le premier examen est annulé dès que l’étudiant s’inscrit pour le repasser.
d) Les étudiants peuvent passer des examens auxquels ils ont échoué jusqu’à trois fois. La troisième fois, l’examen est à passer devant une commission.

3. Les cours donnés en bloc

Lorsqu’un cours est donné en bloc, l’examen ne peut avoir lieu qu’au moins quatre semaines après la fin du cours en question.

4. L’évaluation continue

a) Les cours interactifs, travaux dirigés, séminaires d’initiation, séminaires, excursions et stages sont des formes d’enseignement à évaluation continue.
b) L’évaluation prend en compte l’ensemble de la participation au cours et inclut au moins deux devoirs partiels (participation aux discussions, résumé du cours précédent, interrogation écrite, présentation d’un article ou d’un petit ouvrage, etc.) à déterminer par l’enseignant.
c) L’enseignant détermine l’ensemble des conditions d’évaluation sous forme écrite.

5. Fraude et plagiat

a) La fraude, la tentative de fraude avérée et le plagiat sont à déclarer au responsable du programme de formation en philosophie et théologie qui en réfère au directeur.
b) La fraude et la tentative de fraude avérée entraînent des conséquences pour l’évaluation de l’étudiant concerné ainsi que des sanctions disciplinaires (le blâme ou, en cas de récidive, l’exclusion avec sursis ou sans sursis pour une période maximum de cinq ans).
c) En cas de fraude ou de tentative de fraude avérée lors d’un examen, l’examen concerné est évalué avec la note 0 (zéro) et tous les autres examens de la session d’examen où la fraude ou la tentative de fraude est constatée, sont annulés. L’étudiant doit dès lors repasser tous les examens concernés.
d) En cas de plagiat dans un travail écrit, le travail est évalué avec la note 0 (zéro) ; l’étudiant doit rédiger un travail nouveau ; les sanctions disciplinaires s’ajoutent à ces mesures.

6. Voie de recours

a) Le recours contre l’évaluation d’un examen est irrecevable.
b) Si le déroulement d’un examen qui a abouti à une note insuffisante présente un défaut grave, l’étudiant présente une demande d’annulation de l’examen endéans deux semaines après la publication des résultats et apporte les arguments qui donnent du crédit à sa plainte.
c) Le directeur du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire présente le cas à la conférence des professeurs et annule l’examen si le défaut grave est constaté.
d) Dans ce cas, l’inscription à l’examen qui a été annulé n’est pas pris en compte pour calculer le nombre de fois que l’étudiant peut répéter un examen.

7. Validation d’un module

Chaque module est validé quand un étudiant a passé avec succès les examens des différents cours qui composent le module.

8. Examen supplémentaire

Les étudiants qui ont suivi une partie de leurs études suivant une ratio studiorum différant de celle du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire peuvent compléter des examens manquant à leur curriculum par des examens supplémentaires suivant l’avis du responsable de la formation philosophique et théologique. À cet effet, ils déterminent la matière sur laquelle porte l’examen avec le professeur qui l’enseigne.

9. Calendrier des examens

a) Le Centre Jean XXIII – Grand Séminaire compte trois périodes d’examen, à savoir à la fin de chaque semestre et après les congés d’été.
b) Des examens peuvent avoir lieu à d’autres moments de l’année. Pendant les congés d’été, ils doivent rester une stricte exception.
c) Si l’examen a lieu pendant le semestre, il doit être fixé de telle façon qu’il n’entrave pas la fréquentation des cours.
d) L’horaire des examens est à publier quinze jours avant le début de la période des examens ou sept jours avant l’examen qui a lieu en dehors de la période des examens.
e) L’étudiant doit s’inscrire au plus tard 48 heures avant l’examen à celui-ci ; il ne peut se désister plus tard qu’une semaine avant l’examen (168 heures).

Attribution des notes

a) Les notes attribuées pour l’évaluation des cours et des modules sont des nombres compris entre 0 et 20, arrondis à un chiffre près après la virgule.
b) Lors des examens oraux, un protocole justifie brièvement la note. Les étudiants ont le droit de connaître les raisons pour lesquelles ils ont reçu une certaine note s’ils en font la demande.
c) Les examens écrits et autres travaux écrits sont à conserver pendant six mois.
d) L’examinateur dispose d’un temps raisonnable pour corriger les épreuves écrites qui ne doit pas dépasser quatre semaines.

10. Examens à passer devant une commission

a) Pour les examens qui requièrent une commission, le responsable de la formation philosophique et théologique nomme une commission de trois enseignants du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire dont une est élue comme président de la commission. La création de la commission se fait sous forme écrite.
b) La concertation et le vote de la commission concernant le résultat de l’examen se fait en séance close.
c) Au cas où la commission n’arrive pas à trancher, le président additionne les notes que les membres donnent chacun à l’étudiant, le divise par trois et arrondi vers le haut à un chiffre près après la virgule.

11. Examen de fin de premier et deuxième cycle

a) Examen de fin de premier cycle

  • i. L’examen de fin de premier cycle se compose de l’ensemble des examens des modules composant le premier cycle d’études.
  • ii. Y sont admis les étudiants qui ont été inscrits au moins pendant deux semestres au Centre Jean XXIII – Grand Séminaire.
  • iii. Les étudiants ont réussi l’examen de premier cycle dès qu’ils ont réussi les différents examens.
  • iv. Un certificat détaillé qui reprend l’ensemble des modules, cours et examens avec les résultats obtenus leur est délivré.
  • v. La note finale de l’examen de fin d’études du premier cycle, moyenne pondérée des notes de tous les modules du premier cycle, est un nombre compris entre 0 et 20, arrondi à un chiffre près après la virgule.

b) Examen de fin de deuxième cycle 

  • i. L’examen de fin du deuxième cycle constitue la fin du deuxième cycle d’études.
  • ii. Y sont admis les étudiants qui ont été inscrits au moins pendant deux semestres au Centre Jean XXIII – Grand Séminaire.
  • iii. Il se compose de l’ensemble des examens des modules composant le deuxième cycle d’études, y compris la rédaction et la soutenance du mémoire de fin d’études. Les étudiants ont réussi cet examen dès qu’ils ont validé tous les modules, y compris les cours optionnels et le module du mémoire de fin d’études.
  • iv. Un certificat détaillé qui reprend l’ensemble des modules, cours et examens avec les résultats obtenus leur est délivré.
  • v. La note finale de l’examen de fin d’études du deuxième cycle, moyenne pondérée des notes de tous les modules du deuxième cycle, est un nombre compris entre 0 et 20, arrondi à un chiffre près après la virgule.
  • vi. Après avoir passé avec succès l’examen de fin du premier et du deuxième cycle, l’étudiant se voit délivrer le diplôme du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire en théologie catholique.
  • vii. La note finale du diplôme, moyenne pondérée des notes de tous les modules du premier et deuxième cycle, est un nombre compris entre 0 et 20, arrondi à un chiffre près après la virgule.

 c) Le mémoire de fin d’études 

  • i. Le mémoire de fin d’études est un travail à caractère scientifique d’une longueur d’environ 200.000 signes, espaces comprises.
  • ii. Le mémoire montre que l’étudiant maîtrise l’état de la question du sujet et qu’il est capable de présenter les résultats de ses travaux de façon réfléchie et systématique.
  • iii. Sur proposition de l’étudiant, le responsable du programme de formation philosophique et théologique confie l’accompagnement de la rédaction du mémoire à un enseignant du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire (disposant d’un doctorat) ou à un enseignant-chercheur (disposant d’un doctorat) externe qualifié dans la matière.
  • iv. Le mémoire de maîtrise est évalué endéans six semaines par l’enseignant qui en a suivi l’élaboration ; la note est motivée de façon écrite.
  • v. La soutenance du mémoire se fait devant une commission composée de trois enseignants parmi lesquels figure d’office celui qui a accompagné la rédaction du mémoire et dont deux doivent appartenir au Centre Jean XXIII – Grand Séminaire.
  • vi. Cette soutenance a le caractère d’une présentation et défense du mémoire. Elle comporte 15 minutes de présentation suivie de 15 minutes pendant lesquelles les membres de la commission interrogent l’étudiant sur son mémoire.
  • vii. L’étudiant peut commencer la rédaction du mémoire de fin d’études à partir du 8e semestre de ses études.
  • viii. L’étudiant dispose de deux semestres pour rédiger son mémoire.

Ce règlement des examens, discuté et approuvé par la conférence des professeurs le 15 septembre 2017, est publié sur le site de la formation en philosophie et théologie et entre en vigueur le 15 septembre 2017.

Pr Jean Ehret, vic. ep.
Directeur du Centre Jean XXIII – Grand Séminaire

Règlement des examens
 
© Äerzbistum Lëtzebuerg . Archevêché de Luxembourg
verschidde Rechter reservéiert . certains droits réservés
4 rue Genistre, L-1623 Lëtzebuerg
Postkëscht 419, L-2014 Lëtzebuerg
+352 46 20 23
archeveche cathol.lu